Category Archives: Nouvelles

COMMISSION D’ÉTABLISSEMENT DES PASSEPORTS BIOMETRIQUES

L’Ambassade de la République du Sénégal à Pretoria (Afrique du Sud) porte à la connaissance des ressortissants Sénégalais établis dans toute sa juridiction qu’une mission d’établissement des passeports biométriques séjournera à l’Ambassade du 15 au 30 juin 2019.

A cet effet, les compatriotes désireux de se faire établir un passeport sont invités à prendre les dispositions nécessaires pour la constitution du dossier qui doit comprendre :

Adulte

  • Nouvelle demande
    • Carte Nationale d’Identité(CNI) ou Extrait de naissance + R500 (timbre)
  • Renouvellement
    • Copie passeport (expiré ou expire dans au plus un an) + copie CNI ou Extrait de naissance + R500 (timbre)
  • Perte de passeport
    • Trouver certificat de perte + CNI ou Extrait de naissance R500 (timbre)

Enfant

  • Deux (2) photos
  • Autorisation parentale écrite (mineur de moins de 18 ans)
  • Extrait de naissance
  • Certificat de résidence
  • Copie CNI du père
  • R500 (timbre)

Horaires de dépôt

Lundi au Samedi : 08h30 – 13h30  ||  14h00 – 18h30

Dimanche : 09h00 – 14h00

EID MUBARAK – MESSAGE DE SON EXCELLENCE MME L’AMBASSADEUR SAFIATOU NDIAYE

EID-MUBARAK

BONNE FETE DE KORITE – EID EL FITR

A l’occasion de l’Eid El Fitr, communément appelé chez nous Korité, l’Ambassadeur du Sénégal à Pretoria, Son Excellence Madame Safiatou NDIAYE, et l’ensemble de son Personnel, souhaitent à la communauté sénégalaise vivant en Afrique Australe ainsi qu’aux musulmans du monde entier une Bonne Fête.

Son Excellence Madame l’Ambassadeur et le Personnel sollicitent le pardon des compatriotes, leur expriment le leur et formulent pour eux ainsi que pour leurs familles respectives d’ardents vœux de longévité, de santé et de réussite dans toutes leurs entreprises.

Que notre pays le Sénégal soit, un Sénégal de Paix, de Concorde et de Prospérité!

DEWENETTI!

VICTIMES DU CYCLONE IDAI : LE GESTE DU PRESIDENT MACKY SALL ENVERS LA COMMUNAUTE SENEGALAISE DU MOZAMBIQUE

Trente deux millions sept cent cinquante mille francs, c’est le montant global remis à la communauté sénégalaise vivant à Beira en terre Mozambicaine par le président de la République Macky SALL lors de sa dernière visite en Afrique du Sud.
Ces sénégalais vivant dans la ville côtière de Beira, ont été fortement touchés par le cyclone dévastateur Idai au mois de Mars dernier et qui avait fait plusieurs morts au Mozambique et au Zimbabwe.
Un geste symbolique et vivement apprécié par les bénéficiaires qui n’ont pas manqué d’exprimer leur satisfaction au chef de l’État selon leur représentant, le député du département de l’Afrique Australe, Modou NDIAYE qui a assuré la distribution équitable de ces fonds.
Le député se félicite également de l’engagement de l’Ambassadeur du Sénégal à Prétoria, Mme Safiatou NDIAYE à coté de la communauté sénégalaise.

(Dakaractu)

SON EXCELLENCE LE PRESIDENT MACKY SALL AU 14EME SOMMET DE L’OCI

Dakar, 29 mai (APS) – Le président de la République quitte Dakar mercredi, dans la soirée, à destination de La Mecque où il doit prendre part, vendredi, au 14e Sommet de l’Organisation de la Coopération islamique (OCI).

Dans un communiqué reçu à l’APS, la présidence sénégalaise, souligne que ‘’ce Sommet, dont le thème porte sur la Main dans la main vers l’avenir, donnera l’occasion aux Etats membres de l’Organisation de délibérer sur des questions d’intérêt commun touchant à la paix, à la sécurité, au développement, à la culture et à la solidarité islamique’’.

Le retour du chef de l’Etat à Dakar est prévu le 1erjuin 2019.

LE LANCEMENT DU DIALOGUE NATIONAL

Dakar, 29 mai (APS) – Le lancement des travaux du dialogue national est largement commenté par les quotidiens reçus ce mercredi à l’Agence de presse sénégalaise (APS).
Le président de la République, Macky Sall, a procédé mardi à l’ouverture du dialogue national en présence de plusieurs personnalités politiques, économiques, religieuses et de la société civile. L’ancien ministre Famara Ibrahima Sagna a été choisi, sur la base d’un consensus, pour piloter ces concertations.
Libération annonce le « lancement en grande pompe du dialogue national » et affiche à la Une : « Ensemble pour le Sénégal ».
« C’est le Sénégal en miniatures. Dans 15 jours (…), le comité de pilotage du dialogue, lancé ce mardi, débute ses travaux », écrit le journal non sans souligner que le chef de l’Etat veut « un dialogue franc, libre et transparent, respectant le parallélisme des formes et l’équilibre (….) ».
« Lancement des concertations nationales, Macky Sall renoue le fil du dialogue », titre L’As. « Dialogue national, démarrage sur les chapeaux de roue », selon Le Témoin, qui note que « malgré le boycott du PDS et ses alliés, d’importantes franges de la Nation, ont répondu à l’appel du président de la République ».
Sud Quotidien relève que « dans une salle des banquets remplie de représentants de toutes les composantes de la société sénégalaise, acquises à la cause du dialogue national, le président de la République a invité l’ensemble des acteurs à un dialogue ouvert, pluriel, libre et constructif ».
« Le chef de l’Etat n’a pas manqué de fixer les orientations majeures dudit dialogue, de donner un délai de 15 jours aux différentes organisations pour choisir leurs représentants dans le comité préparatoire du dialogue, tout en fixant le nombre de représentants par entité », ajoute Sud, soulignant que la rencontre d’hier a duré plus de 6 tours d’horloge.
« Ouverture du dialogue politique, la messe des possibles », titre Enquête qui écrit : « Macky Sall se montre ouvert à une grâce pour Khalifa Sall et reste aphone sur Karim Wade. Chaque partie aura 5 représentants (dans le comité préparatoire), sauf les chefs coutumiers et les religieux qui en auront 3. La société civile et les partis politiques seront coptés dans le Cos-Pétrogaz ».
Selon Vox Populi, « Macky Sall donne des gages à l’ouverture du dialogue ». « Je veux la confiance. Je ne toucherai rien de ce qui sortira de ce dialogue comme consensus. J’attendrai des conclusions, mais qui ne vont pas déstabiliser le Sénégal », a déclaré le chef de l’Etat.
Le Soleil souligne que « Macky Sall veut un consensus fort » au sortir de ces concertations.
Selon La Tribune, « Khalifa Sall ouvre le dialogue de Macky Sall », allusion aux demandes de libération de l’ancien maire de Dakar formulées par des membres de l’opposition.
« De Soham El Wardini à Aïda Mbodji en passant par Oumar Sarr ou encore Mamadou Diop Decroix, plusieurs appels du pied en faveur de Khalifa Sall ou de Karim Wade ont été lancés hier au président de la République », souligne le journal.
Selon Source A également, « ce ne sont pas des avocats qui ont manqué hier à l’ancien-député de Dakar, Khalifa Sall (….). En effet, Mamadou Diop Decroix, Aïda Mbodji, Soham Wardini ont tour à tour imploré le président de la République afin qu’il ôte les menottes à l’ancien édile de la capitale sénégalaise ».
Le journal ajoute que « même si Macky Sall n’a pas hermétiquement fermé la porte, il n’en demeure pas moins qu’il a expliqué aux quémandeurs que +tant que la procédure est pendante devant la juste, le président ne peut rien faire. On gracie une personne quand toutes voies de recours sont épuisées ».

SEM LE PRÉSIDENT MACKY SALL A L’INVESTITURE DU PRÉSIDENT SUD-AFRICAIN SEM CYRIL RAMAPHOSA

Son Excellence Mme Safiatou NDIAYE, Ambassadeur du Sénégal et le Ministre des Affaires Etrangères et des Sénégalais de l’Extérieur ont accompagné le Président de la République Son Excellence Monsieur Macky SALL à la cérémonie d’investiture du Président SEM Cyril RAMAPHOSA, réélu à la tête de l’Afrique du Sud. Des moments forts qui témoignent de l’excellence des relations entre les deux pays.

INVESTITURE DU PRÉSIDENT SUD-AFRICAIN SEM CYRIL RAMAPHOSA

LE CAP, 22 mai 2019 — Les députés sud-africains ont élu mercerdi Cyril Ramaphosa au poste de président de la République.

Dans une allocution faisant suite à cette élection, M. Ramaphosa s’est dit « honoré et humble » d’avoir été élu pour servir le peuple sud-africain.

« Je serai le président de tous les Sud-Africains », a dit M. Ramaphosa, qui a promis de faire le meilleur travail en tant que président. M. Ramaphosa a souligné qu’il tirait son mandat de la masse de la population. « Collectivement, nous avons pour mission de bâtir une nation grâce au principe de justice sociale », a dit M. Ramaphosa. »Mon intérêt est de faire avancer les intérêts des masses de la population ».

Conformément à la Constitution, M. Ramaphosa doit prendre ses fonctions dans les cinq jours suivant son investiture ou sa déclaration d’allégeance à la République et de respect de la Constitution.

M. Ramaphosa devrait prêter ce serment lors de son investiture prévue le 25 mai à Pretoria.

M. Ramaphosa a été désigné comme candidat par le Congrès national africain (ANC) qui a réuni 57,51% des suffrages et remporté ainsi à la majorité absolue les élections générales sud-africaines le 8 mai dernier, conservant le contrôle du Parlement mais avec une majorité en baisse.

Cette victoire de l’ANC a offert à Ramaphosa un mandat complet en tant que président du pays. Toutefois, sa nomination doit encore être validée par les députés du nouveau Parlement par un vote, comme le prévoit la Constitution.

ETABLISSEMENT PASSEPORTS DIPLOMATIQUES

Ce message ci-dessous s’adresse uniquement aux détenteurs de passeports diplomatiques.

PRÉSENTATION LETTRES DE CRÉANCES AU ROI D’ESWATINI

Son Excellence Madame Safiatou NDIAYE, Ambassadeur du Sénégal en Afrique du Sud, a présenté ses lettres de créances le 09 mai 2019 à Sa Majesté Mswati III, Roi de d’Eswatini.

L’occasion a été saisie par Madame l’Ambassadeur pour magnifier l’excellente relation qui existe entre le Sénégal et le Royaume d’Eswatini et un accent tout particulier a été mis sur le développement de la coopération économique entre les deux états.

Sa Majesté, qui a beaucoup apprécié ce rapprochement diplomatique, a accepté l’invitation du Sénégal et se rendra très prochainement à Dakar dans le cadre d’une visite officielle.

Previous Next
Close
Test Caption
Test Description goes like this